Centre Hospitalier de Bayonne : l’UNSA vent debout contre un projet révoltant

Le directeur du CH de Bayonne a annoncé qu’il avait décidé de réserver une partie de la prime versée d’ordinaire aux agents pour offrir une surprime aux managers en raison de leur investissement.
Doit-on comprendre que, hors encadrement, les agents du centre hospitalier ne seraient dans leur ensemble pas assez méritants ?

CHB1.jpg, janv. 2024

Début décembre, dans un communiqué, la direction du Centre Hospitalier de Bayonne a annoncé la modification de la prime de service des agents pour créer une surprime à destination des managers. Le directeur a expliqué que, pour la prime 2023, il avait décidé de réserver une partie de la prime versée aux agents et qu’une prime nouvelle serait donnée à l’encadrement en raison de son investissement.

CHB3.jpg, janv. 2024
Grève et manifestation au Centre Hospitalier de Bayonne. L’UNSA, 1ère organisation, et les syndicats CFDT, CGT et FO ont immédiatement dénoncé cette surprime et demandé le retrait de ce projet injuste qui laisse entendre « que les autres agents sont moins méritants ! ».
Suite à une rencontre avec la direction le 12 décembre dernier, l’intersyndicale a décidé de d’une mobilisation le mardi 19 décembre 2023.
Mobilisation réussie pour l’UNSA Santé & Sociaux !
Les personnels et leurs représentants n’étant toujours pas entendus, l’UNSA et l’intersyndicale ont décidé d’une nouvelle journée de grève et de manifestation le 4 janvier 2024.

Aujourd’hui la direction s’attaque à la prime. A quoi s’en prendra-t-elle demain ?