Assurance chômage : encore une réforme injuste et brutale !

Le décret actant la baisse de 25% de la durée d’indemnisation des demandeurs d’emploi est paru ce jour. L’UNSA dénonce cette nouvelle baisse de droits des demandeurs d’emploi, déjà largement pénalisés par la réforme précédente.

chomage art 2023 01 29.jpg, janv. 2023

Après avoir limité les ouvertures de droits à l’indemnisation et diminué de 16% en moyenne l’allocation des demandeurs d’emploi, le gouvernement continue méthodiquement de s’attaquer aux bénéficiaires de l’assurance chômage.
En conséquence, à partir du 1er février, la durée d’indemnisation chômage sera réduite de 25% avec un plancher à 6 mois. Ainsi, un demandeur d’emploi qui aurait droit à 12 mois d’indemnisation avec les règles actuelles, ne pourra percevoir l’allocation chômage que 9 mois. Pour les 55 ans et plus, la durée maximale d’indemnisation sera réduite de 36 à 27 mois.
Présentée comme une modulation des règles en fonction de l’activité économique car un complément de fin de droits pourra être versé en cas de situation dégradée sur le marché du travail, pour l’UNSA, c’est tout simplement une réduction des droits qui est mise en œuvre.
L’UNSA rappelle que faire reposer la responsabilité des difficultés de recrutement sur les demandeurs d’emploi est une erreur, voire une diversion. Les entreprises doivent augmenter les salaires et améliorer les conditions de travail, et la formation des chômeurs les plus éloignés de l’emploi doit être amplifiée !
Cette attitude du gouvernement témoigne du mépris qu’il porte aux demandeurs d’emploi alors que cette nouvelle salve d’abaissement des droits conduira davantage d’actifs vers la précarité et la pauvreté.
L’UNSA restera mobilisée et déterminée pour combattre cette réforme inique.

Mobilisation contre le projet de retraites : on continue !

Plus de 200 manifestations ont eu lieu jeudi en France, plus d’une vingtaine dans notre région, pour demander le retrait du projet du gouvernement.
Partout en Nouvelle-Aquitaine les manifestants étaient plus nombreux qu’attendus. Parce que cette réforme est injuste, brutale et inutile ! et que les Français l’ont compris.
Une nouvelle journée de mobilisation est prévue le 31 janvier. On y sera !
Et d’ici-là multiplions les initiatives locales. Mobilisons-nous avec l’UNSA ! avec l’ensemble de nos adhérents et sympathisants, avec les intersyndicales pour faire reculer le gouvernement.

age aucun recul 1.jpg, janv. 2023

Lire la suite